Salle Taillefer - Osez le fer!

L'escrime à Angoulême

L'histoire de l’escrime à Angoulême semble débuter à la fin du XIXème siècle :

 

Un cercle d’escrime a en effet existé de 1883 à 1889.
Autorisé par le maire par arrêté du 14 Mars 1883, le siège déclaré se situait rue du marché, dans un local appartenant à un certain M. Frick, limonadier de profession, qui en était le directeur bien nommé.
Il comportait 47 adhérents et son président se nommait M. Doyen-Douillé, assisté d’un bureau de 4 membres.
La cotisation était quand même de 50 francs (de l’époque) payable en deux versements (heureusement !)
Dans les statuts, on pouvait y inviter des amis (Art.10) il était (déjà) interdit de parler politique ou religion (Art.13) et d’y jouer aux jeux de hasard (Art.14) (ce qui en montre bien l‘éventualité, surtout lors des duels). 
On y votait les décisions par assis ou levé (Art.23) ou même par boule blanche et noire (Art.25) comme dans l’antiquité.
On pouvait y entrer si on était parrainé par deux membres, après  huit jours d’affichage de la candidature, et lors du scrutin,  trois boules noires seulement signifiaient un refus définitif (Art.30).
Le maître d’armes était M. Vaquet, parfois écrit Vaqué (orthographe incertaine de nos aïeux) qui dispensait ses leçons tous les soirs de 8h30 à 11h (Art.36).
Mais le cercle n’était pas responsable des accidents (Art.39)…forcément.
Lors de fêtes, le drapeau national était arboré obligatoirement (Art.40). 


Malheureusement le cercle d’escrime ne dura que 6 ans car il fut mis en liquidation auprès des autorités en Juillet 1889.

 

A suivre…

L'escrime vers 1900.                                                                     Carte postale de l'école d'officiers de Saint CYR.                                                                                                 Dessin de Georges Scott paru dans "L'illustration" du 13 Juin 1896.